Mettre en place une lettre d’informations : quelques suggestions

De nombreux vecteurs de communication coexistent aujourd’hui.
L’un d’entre eux présente l’avantage d’établir un lien régulier avec votre lectorat tout en renforçant la nature des thématiques que vous traitez, diffusion après diffusion : la lettre d’informations.

Partant de mon expérience en la matière et à la lumière de constatations diverses, voici quelques suggestions me semblant utiles.

Contenu

• Le premier point consiste à déterminer la ligne éditoriale donc la nature des contenus diffusés. Sujets abordés, format de ces sujets (texte, image, vidéo, son, etc.), etc.

• Sur la base de cette première approche, vous allez pouvoir identifier les sujets susceptibles d’être abordés pendant au moins un trimestre. Ce détail a son importance car il va vous donner une visibilité sur le planning de parution, va vous permettre d’organiser la production de ces contenus et vous assurer d’un élément clé pour la crédibilité de votre nouveau vecteur de diffusion : sa fréquence de parution.

 

Fréquence

Vous devez, sur la base de l’actualité de votre domaine d’activités d’une part et sur votre capacité à produire et diffuser les contenus correspondants, définir une fréquence de parution : quotidien, hebdo, mensuel, etc.

Cette fréquence définie – et annoncée – est sera primordial de la respecter pour donner à vos lecteurs un rythme qu’ils s’approprieront.

Une rupture dans cette cadence de parution devra être expliquée pour ne pas perturber votre lectorat.

 

Population cible

Votre projet de réaliser une lettre d’informations induit que vous avez une population cible en tête.
Comment la toucher? Comment se constituer une mailing list ou liste de diffusion?

Plusieurs approches sont à envisager parmi lesquelles ;
– l’achat de fichier,
– un partenariat autour d’une manifestation à laquelle participe votre population cible à l’issue de laquelle vous aurez collecté les mails des visiteurs,
– une autre approche moins onéreuse consiste à proposer un support en téléchargement contre l’adresse mail.
Identifiez dans vos sujets celui ou ceux qui représentent une vraie valeur ajoutée pour vos lecteurs potentiels. Rédigez sur ce sujet un petit guide (ou white book in english) que vous proposerez  en téléchargement en échange du mail des lecteurs. Vous vous constituerez ainsi une liste de diffusion composée de lecteurs à priori intéressés par vos sujets.

 

Méthodologie de publication

Vous devez ensuite déterminer votre méthodologie de publication. Autrement dit, attribuer les rôles aux différents intervenants et établir les modalités de leur intervention.
Dans le détail, vous déterminez ;
– qui rédigera,
– à quelle cadence devront être livrés les articles et autres contenus à diffuser,
– qui relira,
– qui validera,
– qui formatera et/ou intégrera dans l’outil de composition,
– qui appuiera sur le bouton.

Evidemment, selon la taille de votre structure ces tâches peuvent être confiées à autant d’acteurs…
… ou à un seul ! Cette dernière est sans doute la configuration la plus enrichissante en terme d’expérience d’ailleurs.

 

Outils

Ces étapes réalisées, vous devez déterminer quels outils utiliser.
Je n’évoquerais pas les logiciels annexes permettant de préparer les visuels et autres éléments graphiques mais viserais les solutions de diffusion de lettres d’information.

Celle-ci doit vous apporter plusieurs fonctionnalités clés :
– vous aider à constituer le corps de votre lettre et simplifier sa création
– vous proposer des solutions limitant autant que possible que vous vous retrouviez identifié comme émetteur de messages indésirables (aka spammeur)
– intégrer des fonctions de suivi statistique. Ce point est primordial pour vous permettre de comprendre comment votre lectorat réagi à vos lettres et comment il les lit. Vous pourrez ainsi adapter votre message et sa structure aux habitudes et attentes que vous pouvez identifier à travers le décryptage de ces stats.

Plusieurs outils existent.

D’expérience, une solution logicielle payante s’intitulant Sarbacane est une option tout à fait opérationnelle. Ce logiciel apporte toutes les fonctions ci-dessus décrite.
Vous pouvez aussi opter non pas pour un logiciel comme Sarbacane mais pour une plateforme web, dont le premier niveau de service est gratuit. Par exemple, MailChimp.com

Ils ont sur cette page (in english) regroupé un ensemble de petits guides plus pratiques les uns que les autres. A consommer sans modération !

Je vais prochainement le tester à titre personnel dans le cadre de mon projet de gite. Un peu surdimensionné mais cela me permettra de mieux en appréhender le fonctionnement tout en renforçant la qualité de service via la constitution d’un canal de diffusion privilégié avec mes contacts le souhaitant.

Si vous souhaitez plus d’informations pratiques, vous pouvez aussi consulter cet article (in english) très utile de Smashing Magazine.

Vous êtes prêts! Bonne lettre d’informations !!!

 

En espérant vous avoir apporté des recommandations utiles.
N’hésitez pas à me faire part de vos expériences respectives et suggestions pratiques.

 

Publicités
Cet article, publié dans Edition, Retour d'expérience, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s