Conférences… Outils et TED

En marge de chantiers consacrés entre autre à la préparation de notre point d’orgue institutionnel mais aussi à la promotion de certains de nos produits, ces deux dernieres semaines ont été marquée par des conférences : celle que j’anime et une conférence TED.

Conférence Outils : un surprenant « dépucelage » !

Me déplaçant en province pour animer cette conférence que j’ai conçu sur les outils de l’instance au service de la profession,  mes échanges avec les participants à l’issue de l’une d’entre elles mérite d’être ici relaté tant il m’a fait éclater de rire.

Me rapprochant d’un groupe à l’occasion du cocktail de clôture, et leur demandant s’ils avaient apprécié la nature et le contenu de la conférence que je venais d’animer pendant deux heures, l’un d’entre eux me répondit très sereinement : « Monsieur, vous nous avez dépucelé! »

Diantre lui ais-je répondu, 25 d’un coup, il faudra que j’en parle à mon épouse, avec un grand sourire.

Réponse qui appela de sa part un éclat de rire accompagné de la précision suivante : « vous nous avez donné envie de revenir sur ce site internet ».

Quel meilleur compliment pouvais-je attendre!? Je l’en ai remercié et de retour dans le train vers Paris, je méditais sur la manière de mobiliser plus de professionnels pour qu’ils bénéficient à leur tour d’une meilleur compréhension du périmètre des outils délivrés et de leurs modalités d’utilisation.

La première piste me semble-t-il serait d’intervenir devant l’équivalent du « Parlement » de cette instance pour – ciblant les 100 professionnels représentant la profession –  les motiver de manière qu’à leur tour ils organisent en région cette conférence.

Conférence TED : une autre approche du travail

J’ai eu par ailleurs l’occasion une fois de plus de me laisser porter par un conférencier passionnant lors de l’enregistrement d’une conférence TED.

Jason Fried intervenait sur la thématique de l’organisation du travail dans une conférence intitulée « Why work doesn’t happen at work« . A travers un propos plutôt provocateur, ce dernier dénonce entre autre ce qui selon lui représente les deux principaux problèmes de toute entreprise aujourd’hui, les M&M : Managers & Meetings! 😉

Démontrant à quel point l’organisation du travail est aujourd’hui défaillante dans l’entreprise, Jason fini en suggérant 3 axes d’amélioration aux managers pour que le lieu de travail devienne vraiment l’emplacement ou le travail se fait efficacement :

– Reproduire le principe du casual friday pour l’appliquer à un autre domaine, le no-talk thursdays. Autrement formulé, proposer à ses équipes au moins une demi-journée de travail au cours de laquelle  personne ne se parle pour se concentrer sur l’accomplissement de ses missions. Objectif : gagner en efficacité. A méditer.

– Privilégier des outils de communication indirecte plutôt que directe : ne plus interrompre une personne pour obtenir une réponse immédiate mais plutôt envisager des outils tels que la messagerie instantanée, le mail ou un espace de partage en ligne. Ceux-ci doivent être utilisés de manière mesurée mais le point est intéressant car effectivement, les membres de l’équipe peuvent s’organiser pour ne les consulter que quand ils ont achevé la tâche en cours.

Supprimer les réunions pour se concentrer sur les tâches à accomplir. Considérant que trop souvent les gens perdent du temps au cours d’une réunion, ce point est étayé par le constat suivant : une réunion d’une heure ne dure pas une heure. Elle dure le nombre d’heures de travail effectif perdu autrement formulé : nombre de participants x nombre d’heures que dure ladite réunion…

On peut résumer ces préconisations en considérant qu’une organisation effective du travail requiert :

– que les tâches soient clairement organisées pour que chacun sache ce qu’il doit faire et quand il doit le faire,
– que l’échange d’information soit conçu pour que chaque acteur ait une vision claire des objectifs à atteindre. Effectivement, des outils de partage d’information peuvent très efficacement remplacer des réunions inutiles. Ou à tout le moins, limiter ces dernières à des séquences beaucoup plus courtes et efficaces
– ce faisant, l’organisation et le partage d’information doivent permettre de réduire les facteurs d’interruption du travail (appel téléphonique, demande d’info « urgente », etc.)

Publicités
Cet article, publié dans Communication, Retour d'expérience, Stratégie, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s