Conférence sur le Management d’une équipe de Rugby par Fabrice Landreau

A l’occasion d’une université d’été organisée en ce début septembre 2012 par deux compagnies régionales, j’ai eu l’opportunité d’assister à la conférénce animée par Fabrice Landreau, manager du club de rugby de Grenoble.

Rugby et métiers du chiffre

Casting surprenant au premier abord : quel rapport entre le rugby et les métiers du chiffre?

Pourtant très vite, son intervention axée sur le management d’une équipe de rugby a mis en lumière les similarités déclinables à l’animation d’une équipe au sein d’une entreprise.

Rugby ou société, la ressource humaine demeure la même (bien qu’avec une carrure quelque peu différente… ) et doit être appréhendée avec intelligence et humanité pour en tirer le meilleur !

C’est précisément ce que notre orateur a démontré avec brio pendant son intervention.

Au delà des idées et principes exposés sur lesquels je vais revenir, Fabrice Landreau a démontré une volonté (killer instinct ?*), doublé d’une clairvoyance incontestable dans l’objectif qu’il s’est donné en prenant ses fonctions.

Avec à la clé des résultats à ce jour plus que probants puisque l’équipe grenobloise est désormais montée au meilleur niveau de la compétition nationale). Au moment ou j’écris ces lignes, ils poursuivent leur ascension. Souhaitons leur de continuer sur la même lancée…

S’il y a un monde entre un rapport d’audit et un terrain de rugby, il est en revanche des principes qui peuvent sans problème être transposées d’un univers à l’autre.

Aperçu d’une approche managériale à méditer

 

• Définir des valeurs communes : les fondations de l’équipe

Elles permettront à chacun de s’approprier un référentiel unique et clair de fondamentaux qui vont servir de point de départ au travail et à l’engagement de tous au service de l’équipe.

• Déterminer un référentiel de valeurs fondamentales communes avec un objectif clair.

Cet autre point de départ permet de clarifier la démarche poursuivie par tous, d’expliquer donc de motiver le travail de tous autour de ce projet global échafaudé ensemble, dans lequel le travail de chacun va s’inscrire. Le tout dans un cadre ou chacun s’engage autour de valeurs partagées : honnêteté, partage, équipe, amour du travail, effort, implication, confiance.

• Jouer l’équipe plutôt que personnel

Dans le rugby comme en entreprise, le travail d’équipe est toujours plus efficace qu’un travail conduit de manière individualiste.

La combinaison des compétences et spécificités de chacun induit une démultiplication de la performance autrement plus redoutable.

• Accompagner chacun dans la définition de son projet individuel

Partant de l’objectif commun à tous, chaque équipier va participer à la définition de son projet individuel. Prenant part à cette définition, il est d’autant plus attaché à en conduire la réalisation à son terme dans les meilleures conditions qu’il en appréhende mieux les tenants et aboutissants.

• Construire l’équipe : binômes et leaders

L’organisation de l’équipe est un autre point clé.

D’une part avec la constitution de binômes permettant aux équipiers de s’appuyer, partager et se compléter dans la mise en oeuvre de leur projet.

D’autre part avec l’identification de leaders au sein de l’équipe qui serviront à la fois de relais et d’interlocuteurs privilégiés dans les échanges d’informations.

• Auto-évaluation et sincérité

L’approche manageriale adoptée s’articule autour d’échanges fréquents permettant

1. d’avoir une connaissance précise de l’état de motivation et de bien-être (indicateur clé qui conditionnera la performance de chacun) de chaque équipier

2. de mettre en oeuvre une démarche d’auto-évaluation. Ainsi chaque équipier analyse lui-même sa performance, ses actions récentes et leur résultat.

Base d’un échange positif pour un dialogue plus constructif que si l’analyse émanait de l’échelon supérieur.

• Bien-être

L’épanouissement des équipiers dans la réalisation de leur projet passe par leur bien-être dans et hors de leur environnement professionnel. A ce titre, il est important d’appréhender la qualité de vie personnelle de chacun (dans le respect de son intimité évidemment) mais aussi de provoquer des moments réguliers d’échange et de rencontre avec leurs proches pour faciliter les échanges.

• Esprit corporate et exemplarité

Appartenir à une équipe, prendre part à un projet passe par la définition et le respect de codes.

Au delà de l’appropriation des valeurs clés de l’entreprise/équipe, ce sont des symboles qui additionnés participent d’un affichage commun : tenue commune, éléments graphiques, attitude générale.

Avec comme objectif permanent d’être exemplaire dans sa manière de travailler et d’agir.

Afficher une motivation de tous les instants et une volonté de faire avancer l’équipe et son projet.

• Dialogue et recrutement vigilant

A la question de la gestion de crise entre équipiers, la réponse faite par Fabrice Landreau s’est appuyée sur la nécessité du dialogue pour sensibiliser les personnels concernés à l’intérêt commun, à la recherche d’une voie intelligente de travail pour limiter les conflits.

Mais aussi et surtout en amont, à la nécessaire vigilance lors du recrutement pour bien analyser le caractère et le mode de fonctionnement des équipiers.

• Suivi et stimulation positive

Démonstration à l’appui, l’idée est d’être toujours positif dans l’analyse d’une action même ratée.

Pour créer de l’émulation et repartir positivement de l’analyse de ce manque et en faire un atout par un travail supplémentaire qui permettra lors de l’action suivante d’être plus performant.

L’autoévaluation de l’équipier est le point de départ de ce dialogue constructif et mobilisateur pour encore améliorer la performance.

La critique n’a qu’un effet négatif et démobilisateur qui perturbe la dynamique globale et l’implication des équipiers.

Management participatif

L’ensemble de ces points s’articulent autour d’une idée clé : favoriser le management participatif.

Plutôt que d’imposer sans dialogue, l’idée de base est d’impliquer toute l’équipe dans la définition du projet commun puis dans la déclinaison du projet individuel de chacun.

Cette idée permet de renforcer la légitimité du projet commun donc des décisions prisent par le management dans la mise en oeuvre pour y parvenir.

Un objectif : implication, projet personnel et autonomie

In fine, l’objectif poursuivi par cette approche est bel et bien de responsabiliser au maximum ses équipiers pour qu’ils deviennent suffisamment autonomes dans la conduite de leur projet et qu’ils deviennent comme l’exprimait notre orateur « entrepreneur de leur carrière ».

L’ensemble de ces points se nourrit par ailleurs d’un autre facteur fondamental : l’amour du travail.

Concept de plus en plus difficile à partager aujourd’hui mais qui trouve entre autre chose sa source dans le  bien-être et la satisfaction que retire l’équipier – sportif ou non – de son activité au sein de l’équipe.

Une forme de cercle vertueux donc ou implication – responsabilisation – travail d’équipe – bien-être induisent une dynamique de travail que le management participatif alimente.

Ce compte rendu ne relate que les grandes idées déroulées au cours de cette conférence.

Elles permettent néanmoins de mettre en lumière une véritable réflexion, une forme de « philosophie de vie au travail » à largement méditer tant ses déclinaisons peuvent être déroulées dans un cadre de travail d’une entreprise plus classique qu’une équipe de rugby.

Merci aux équipes des compagnies organisatrices pour cette expérience tout aussi surprenante qu’enrichissante humainement parlant.

Merci à cet animateur impressionnant de par la richesse humaine de son exposé.

Que l’on aimerait pouvoir partager avec le plus grand nombre pour inspirer des managers actuels et à venir dans l’approche qu’ils ont de leurs équipes et de la meilleure manière de motiver ces dernières…

Pour la petite histoire, j’avais omis de garder avec moi mon carnet de notes.Je n’ai jamais pris aussi vite des notes sur un smartphone… Pas évident mais jouable !…

 

* killer instinct : esprit combatif illustré par une volonté marquée sans doute moins explicite dans un environnement de bureau que sur un terrain de rugby… 🙂

Publicités
Cet article, publié dans Retour d'expérience, Stratégie, Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s